Les Cryptolockers

Cryptolocker : "La prise d'otage 2.0"

  En septembre dernier, nous vous avions déjà sensibilisé à la dangerosité (souvent ignorée) des cryptolockers. Aujourd’hui, il devient nécessaire de se prémunir contre ces logiciels informatiques malveillants.   Découvrez sur quoi portent ces attaques si vous n’avez pas lu notre précédent article.   Des utilisateurs de plus en plus vulnérables (tous secteurs confondus)

 

Entre janvier et septembre 2016, Kaspersky Lab a réalisé une étude portant sur la fréquence des attaques cryptolocker contre les entreprises Kaspersky Lab, cette société spécialisée dans la sécurité des systèmes d’informations en a tiré un constat alarmant : la fréquence des attaques cryptolocker est passée de 2 minutes au début d’année contre 40 secondes à la fin de l’étude.   Le constat est pire encore pour le grand public : des attaques se produisaient en moyenne toutes les 10 secondes en septembre 2016. De plus, cette étude a révélé qu’au cours des 12 derniers mois 42% des PME (petites et moyennes entreprises) ont été touchées par ce véritable fléau. On estime même qu’1 entreprise sur 3 aurait payé la rançon exigée par l’auteur du Cryptolocker afin de débloquer les fichiers.   Malheureusement, 20% des PME ayant cédé au chantage n’ont jamais récupéré leurs données.   Comment remédier à ces attaques ?

 

Plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour les éviter.
  • La première mesure préventive à prendre : s’équiper d’un firewall traitant la problématique des cryptolocker.
  • Ne jamais ouvrir de pièces jointes provenant d’une source inconnue.
  • Ensuite, il est essentiel de procéder fréquemment aux sauvegardes de tous vos fichiers par le biais d’un expert informatique. Cette protection vise à minimiser les pertes en cas d’attaques et surtout mettre en place un Plan de Reprise d’Activité.
  Si vous avez des doutes sur votre protection informatique ou votre système de sauvegarde de données, n’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire dédié.